Comment comparer les années N et N-1 sur Power BI – Un point sur les mises en forme avec Julien, notre Expert Power BI !

Nous avons vu dans le dernier article comment calculer des valeurs sur deux périodes différentes et je vous avais laissé sur la promesse de regarder de plus près la façon de calculer le pourcentage d’évolution. Nous y voici donc. Nous profiterons de cette occasion pour également regarder quelques petits « trucs » pour rendre la lecture plus simple.

Dans un premier temps, nous devons donc obtenir la valeur de l’évolution. Cette évolution se calcule par le rapport entre la valeur d’origine et la valeur de fin. Ainsi, dans la suite de l’article précédent, nous allons regarder l’évolution entre les mesures « PopulationTotale » et « PopulationSelect_N-1 ». Notre mesure répondra ainsi à l’année sélectionnée dans le segment dédié. Le calcul sera le suivant :

Figure 1. Formule de calcul de l’évolution

Pour celles ou ceux qui ne connaitraient pas la fonction « DIVIDE », et qui se demandent pourquoi ne pas utiliser simplement la touche « / », voici un petit aperçu de la définition proposée par Power BI :

Figure 2. Définition de la fonction DIVIDE

Vous aurez ainsi la possibilité de proposer un résultat alternatif dans le cas où le dénominateur du contexte de calcul serait nul. Pour ma part j’ai tendance à lui demander d’afficher « 0 », mais vous pouvez tout aussi bien lui demander de ne rien afficher au moyen de la fonction « BLANK ». 

Une fois la mesure créée, il vous faudra penser à modifier la mise en forme du résultat afin de le faire apparaître en pourcentage. En effet, il faut garder en tête que le résultat est bien un nombre relatif, compris entre 0 et 1 pour l’équivalent de 0 à 100%. Pour ce faire, dans la dernière version du ruban de Power BI, aller dans la partie « Outils de mesure », puis dans la partie « Mise en forme », activer l’option « Pourcentage ».

Figure 3. Définition de la mise en forme de la mesure

Une fois cela effectué, nous pouvons intégrer la mesure à une première carte de valeur :

Figure 4. Affichage de l’évolution de N-1 à N

Ok, merci, mais vous allez me dire que je vous en avais promis un peu plus… Et vous avez raison. 

Pour commencer, nous allons faire en sorte de forcer l’affichage du symbole « + » dans le cas d’une évolution positive. Pour faire cela, il faut se rendre dans la partie « Mise en forme » de la partie « Propriétés » sous la vue « Modèle de données ». Vous pourrez alors sélectionner votre mesure, puis l’option de format « Personnalisé » et ajouter un « + » dans la fenêtre associée (cf Figure 5).

Figure 5. Définition du format personnalisé. Dans l’ordre de gauche à droite : format du nombre positif, du nombre négatif, du nombre nul

Maintenant que cela est fait, vous pourrez vouloir ajouter une mise en forme conditionnelle pour colorer la valeur ou le fond de votre carte. Notez que vous pourrez également appliquer le même principe sur un graphique en barres. Pour cela, il vous faudra ouvrir le panneau de format associé à l’élément visuel, dans la vue « Rapport ». Pour la mise en forme du texte, se référer à la partie « Etiquette de données ». En passant votre souris dans la zone en face de « Couleur », vous verrez trois petits points apparaître, vous proposant l’accès à la mise en forme conditionnelle (cf Figure 6)

Figure 6. Accès à la mise en forme conditionnelle

Pour celles et ceux qui ont l’habitude de cette fenêtre (Figure 7) sous Excel, vous ne serez pas perdu·e·s. Pour les autres, vous devrez définir la mise en forme par « Règles » dans la première liste déroulante proposée. Vous pourrez ensuite définir les limites hautes et basse pour chaque règle et lui associer une couleur. Dans notre cas, nous définissons un intervalle comprenant les nombres négatifs de -10000 à 0 et un intervalle pour les nombres positifs allant de 0 à 10000. En effet, pas de possibilité ici de définir une seule borne à l’intervalle.

Figure 7. Fenêtre de définition de la mise en forme conditionnelle

Une fois la manœuvre effectuée, vous obtiendrez une mise en forme conditionnelle dynamique. C’est-à-dire que cette dernière s’adaptera au contexte de la page (cf l’animation ci-dessous).

Les choix de visualisations se feront selon vos besoins et préférences. Vous pourrez ainsi envisager un graphique combiné affichant sur le même visuel les données de l’année sélectionnée, de l’année précédente ainsi que la valeur de l’évolution entre les deux (cf Figure 8).

Figure 8. Graphique combiné présentant une variable sur l’année sélectionnée, l’année N-1 ainsi que le pourcentage d’évolution de N-1 à N

Pour finir avec un petit bonus, je vous propose une rapide formule vous permettant d’afficher un symbole devant une carte permettant d’indiquer le sens de l’évolution, plus précisément un triangle pointant vers le haut ou vers le bas (cf Figure 9).

Figure 9. Exemple de symbole pouvant traduire l’évolution d’une variable

Pour ce faire, voici le morceau de code DAX pour créer ce symbole :

Figure 10. Formule définissant le sens de l’évolution

J’espère par ce petit article vous avoir donné quelques idées pour faire ressortir au mieux l’information de vos rapports. Bien sûr, les possibilités sont plus larges. Alors si vous souhaitez être accompagné·e pour aller plus loin, n’hésitez pas à contacter notre équipe d’experts.